La vie Communale

LAVOIR

Le conseil municipal, en séance officielle le 5 juin 1892, décide le projet de construction d'un lavoir public. Ce bâtiment entre les deux ponts qui enjambent la Verzée garde un souvenir émouvant de la reconnaissance d'un habitant de notre village : un ex-voto est scellé sur le pignon nord du lavoir. L'inscription gravée autour d'une niche qui contenait une statuette de la Vierge, est la suivante : "Jésus, maria, 1756. Prions-les. Cette Croix et cette Vierge ont été donnée par un homme qui a pensé se noyer. Les a fait faire en 1767".

La petite statue n'est plus dans la niche, mais l'inscription n'a pas été effacée par les siècles. Dans les années 1960, les lavandières animaient encore de leur présence active le lavoir d'Armaillé. Ce vestige demeuré en bon état témoigne d'un style de vie du passé et suscite l'attraction et l'intérêt des touristes.